Irrationlité individuelle et ordre social

Il y a de plus en plus de livres et d’articles sur la non rationalité individuelle, qu’il s’agisse d’intransitivités, de lapsus, de traitements trop rapides de l’information, de déformations dues à l’égocentrisme, ou de différents biais de décision. Une des dimensions de la non rationalité qui me semble accentuée dans des travaux récents concerne la mauvaise intégration des systèmes mentaux (loosely integrated sub-selves). Or c’est précisément ce dont je traite dans ce livre.

Par ailleurs, je montre comment la non rationalité individuelle peut conduire à l’ordre social. Je ne dis pas que la spontanéité non rationnelle est la meilleure base de l’ordre (et de l’optimum) social, ni que la rationalité individuelle est le meilleur garant de la rationalité collective, j’essaie seulement de montrer dans le détail comment de l’ordre social émerge de conduites individuelles non rationnelles.

Continuer la lecture : IRRATIONALITE INDIVIDUELLE ET ORDRE SOCIAL