L’identité en jeu

L’identité est souvent confondue avec la personalité, le moi, le soi, ou d’autres notions tout aussi vagues et mal définies. Les psychologues s’intéressent surtout à l’idée qu’on se fait de soi (self-concept), en posant des questions telles que “qui êtes-vous?”, tandis que les sociologues réduisent essentiellement l’identité d’un individu aux catégories sociales auxquelles il appartient. Continue reading

Advertisements

Se mettre d’accord : les procédures de l’entente

Mettre tout le monde d’accord

quant à un partage ou une négociation sans aucune contrainte, tel est le sujet de ce livre. On examinera les procédures “satisfaisantes”, qui garantissent à chacun qu’aucune décision ne peut être prise contre son gré, le cas typique étant le droit de veto pour tous les participants. Parmi les procédures satisfaisantes, les procédures “parfaites” occupent une place centrale. Elles assurent davantage que la simple satisfaction : elles garantissent que les individus obtiennent ce à quoi ils ont droit selon leur propre estimation. Le partage “l’un divise, l’autre choisit” (ou partage “pragmatique”), pratiqué depuis l’Antiquité, est au coeur des procédures parfaites.

Lire les premières pages (look inside)

 

Irrationlité individuelle et ordre social

Il y a de plus en plus de livres et d’articles sur la non rationalité individuelle, qu’il s’agisse d’intransitivités, de lapsus, de traitements trop rapides de l’information, de déformations dues à l’égocentrisme, ou de différents biais de décision. Une des dimensions de la non rationalité qui me semble accentuée dans des travaux récents concerne la mauvaise intégration des systèmes mentaux (loosely integrated sub-selves). Or c’est précisément ce dont je traite dans ce livre.

Par ailleurs, je montre comment la non rationalité individuelle peut conduire à l’ordre social. Je ne dis pas que la spontanéité non rationnelle est la meilleure base de l’ordre (et de l’optimum) social, ni que la rationalité individuelle est le meilleur garant de la rationalité collective, j’essaie seulement de montrer dans le détail comment de l’ordre social émerge de conduites individuelles non rationnelles.

Continuer la lecture : IRRATIONALITE INDIVIDUELLE ET ORDRE SOCIAL

 

Philosophy for children

Philosophy for children (or with children) is an educational approach aiming to stimulate children’s thinking, and to promote autonomy and creativity, which is exactly what Piaget’s educational views are about. Indeed, Piaget puts a strong emphasis on spontaneous discovery in learning, i.e., on the fact that children learn best through doing, actively exploring, interacting with peers, and thinking by themselves. Of course, in order to stimulate them, we must offer children stories that correspond to their own questioning, stories that make sense to them, and better yet, stories that put them on the path of discoveries that trigger cognitive progress. Continue reading

Version française

Just published

cover__PP.petit

 

This is a “philosophy for children” story, dealing with the notion of discovery. Ping Poo is an astronomer of Chinese antiquity, who thinks that stars are holding on to the sky like flies on the ceiling. For his colleague Li Fu, they hang from the sky with strings. They both make observations confirming their theory, which only leads to further disagreements. In order to have a closer examination, they climb a mountain together; as they approach the clouds, Ping Poo makes a strange discovery…

Piaget – Vygotsky

I only recently discovered the importance of the Piaget – Vygotsky “debate” for educators. It seems that this debate has spread all over the world, in the wake of American textbooks in education. I even met students in a coffee shop in the Philippines talking about it. Of course, educators being interested in teaching and learning, they tend to favor Vygotsky over Piaget, which is understandable as he was more interested in education than Piaget. Yet, in the education textbooks I have checked, as well as in what appears on Internet on this debate, Piaget tends to be considered as the one who did not really understand the question of knowledge transmission. This is a misguided view…

Piaget -Vygotsky : Lasting  Misunderstandings

 

La psychologie morale

A la morale de l’obligation intérieure, de l’autonomie, qui parle de justice, d’équité, et de réciprocité, il faut en ajouter une autre qui parle d’altruisme, de sollicitude et d’engagement. Certes, ces deux morales ne sont pas incompatibles; il faut cependant les distinguer car elles se construisent différemment et renvoient à des notions différentes. La morale de l’altruisme s’articule autour d’idées telles que le don de soi, le courage, voire la spontanéité et la fidélité, tandis que la morale de l’obligation intérieure insiste sur la responsabilité et le devoir.

Lire pages intérieures (look inside)